1-12 – Sa Majesté Le Cerf

” Voici donc l’animal porteur d’une forêt de symboles, tous apparentés au domaine obscur de la force vitale.
Et d’abord ses bois, par lesquels la nature fait signe … cette ramure dont le nom, la forme et la couleur semblent sortir des arbres et que chaque année élague comme un bois sec, chaque année les refait comme pour donner la preuve visible que tout renaît, que tout reprend vie…
Par la chute et la repousse de ces os branchus qui croissent avec une rapidité végétale, la nature affirme que sa force intense n’est qu’une
perpétuelle résurrection, que tout doit mourir en elle et que pourtant rien ne peut cesser. »

(Pierre Moinot, Anthologie du cerf, 1987)

Continue reading